Nouvelles et articles

« Grandma Barb » de l’École publique alternative Regina Street

Rédigé par Lee-Ann Scott, Directrice, Programme bénévoles dans l’éducation à Ottawa

 

Quand je suis arrivée à Regina Street pour rencontrer la bénévole communautaire Barb Smith, Chouy Johnston, l’administratrice de bureau, a mis de côté un porte-nom personnalisé à celui de « Grandma Barb ». J’ai tout de suite été impressionnée par ce geste d’attention : Chouy m’a alors expliqué qu’elle faisait des porte-noms personnalisés pour tous les bénévoles de l’école.

Le Réseau d’Ottawa pour l’éducation a recruté, validé et placé environ 100 bénévoles communautaires à l’école publique Regina depuis les 20 dernières années. De plus, l’école accueille présentement le Rotary Club of Ottawa West, dont les membres font, chaque semaine et de façon bénévole, la lecture à voix haute aux élèves à travers le programme LectureOttawa. En plus de ces bénévoles, près d’une douzaine de membres bénévoles de la communauté sont dans les salles de classe chaque semaine pour aider là où les enseignants en ont besoin.

L’école n’avait pas un, mais bien deux murs dédiés aux bénévoles communautaires qui œuvrent à Regina! Ces gestes attentionnés ont d’ailleurs donné à Regina la réputation d’être une école « amie des bénévoles ».

 

À l’école Regina, Grandma Barb est une bénévole unique avec une position unique. Elle fait du bénévolat chaque semaine dans la classe de 4-5e année de son petit-garçon où elle apporte de l’aide en musique et en littératie. Elle anime ensuite l’atelier Musique et mouvement dans la classe de ses deux autres petits-enfants, eux, jumeaux en classe de maternelle. Cet atelier vivifiant amène les enfants à rire et à jouer tout en apprenant de nouvelles chansons et de nouveaux mouvements. Lors de ces classes, Barb enseigne aux enfants le rythme, la rime et la coordination ainsi que le langage des signes américains (ASL).

Barb a une longue histoire d’amour avec l’éducation des enfants. Elle détient un Certificat en enseignement élémentaire de l’Ontario et l’équivalent en Éducation de la petite enfance, ce qui la qualifie pour enseigner aux enfants de la maternelle à la 10e année. Pour de nombreuses années, Barb détenait également un permis d’éducatrice musicale. Elle a travaillé comme coordonnatrice du programme « Tots and Toys » à Ottawa West, un programme préscolaire de prêt de jouets. Elle a également été coordonnatrice du programme Crescendo au Centre de santé communautaire Pinecrest-Queensway pendant 13 ans. Enfin, Barb a déjà animé des classes de Musique et de mouvement pour les camps de jour du Centre communautaire Foster Farm ainsi qu’à d’autres endroits. Et sa retraite ne l’a jamais ralentie!

Durant ses classes, Barb s’assoit directement sur le sol avec les enfants pour créer un lien de proximité avec eux. Elle a composé plusieurs chansons et routines qu’elle aimerait un jour enregistrer pour que son travail se perpétue. Un exemple de ce qu’elle fait ? Lors des ateliers liés au thème du printemps, les enfants jouaient à la graine de semence : ils se recroquevillaient sur eux-mêmes, elle les recouvrait ensuite de terre (des feuilles brunes), les illuminait de rayon de soleil (avec une lampe de poche) et lorsqu’ils avaient germés, les enfants étaient arrosés de pluie (avec un vaporisateur). Croyez-moi, les enfants jubilaient, tout comme les adultes d’ailleurs, et ils en redemandaient encore et encore!

Barb a récemment aidé les élèves du niveau 4-5 à comprendre l’importance de la protection des hiboux en faisant des liens entre un livre que le groupe lisait et une situation réelle de la région d’Ottawa.

« Les élèves d’une des classes de 4-5 lisaient « Owls in the Family ». Dans ce livre, un nid de hibou est détruit par un arbre durant une tempête. Au mois d’avril, cette année, il y a eu une tempête de verglas à Ottawa et dans les environs. Cela a causé beaucoup de dommages. De la glace est tombée sur un nid de hiboux à Petrie Island et la mère hibou a perdu conscience. Heureusement, des gens l’ont secourue, elle et ses deux bébés. La maman avait une commotion et toute la famille a été envoyée à la Owl Foundation à Vineland, en Ontario.

Un article sur cette histoire est paru dans le journal, l’Ottawa Citizen, et j’ai apporté cet article dans la classe. Les enfants ont fait une recherche et ont découvert que la famille hibou avait été transportée à Vineland. Comme ma mère habite tout près de cette fondation, j’ai demandé aux enfants s’ils avaient envie d’amasser des dons pour la Fondation. J’ai amassé des taies d’oreillers, des serviettes de bain, des débarbouillettes et des échantillons de savon à lessive que j’ai apportés à la Fondation au nom des enfants. Pour les remercier, la Fondation leur a remis de beaux certificats. »

ottawa volunteers in education, ottawa network for education, ocdsb

 

Merci, Grandma Barb, d’enrichir la vie de tous et chacun à Regina!

 

Barb Smith est passée par le processus de sélection des bénévoles offert par le Réseau d’Ottawa pour l’éducation (ROPE) à la Commission scolaire du district d’Ottawa-Carleton. Au sein des programmes Bénévoles dans éducation d’Ottawa et LectureOttawa, plus de 1 500 membres de la communauté font plus de 206 784 heures de bénévolat dans 152 écoles de la région. Ils apportent du soutien à plus de 58 850 étudiants annuellement : une valeur estimée à plus de 4 millions de dollars! Pour en savoir plus sur le bénévolat, cliquez ici.

2 Commentaires

    1. Désolé pour la lenteur de la réponse et merci de votre intérêt pour le bénévolat ! Veuillez prendre contact avec Anne Brouillard à l’adresse abrouillard@onfe-rope.ca. Elle vous guidera dans le processus de candidature pour devenir bénévole.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.