Skip to content

Mobilisation communautaire

JA : Un impact bien réel!

Un article de Russell Fisher, bénévole pour JA Ottawa depuis 20 ans

JA Ottawa, JA, ONFE, Ottawa Network for Education, Réseau d’Ottawa pour l’éducation, Russell Fisher, JA Company

 

Quand j’ai commencé à faire du bénévolat pour le Réseau d’Ottawa pour l’éducation, en 1999, je ne savais pas vraiment dans quoi je m’engageais. Vingt ans plus tard, et bien des ateliers plus tard, les enfants et l’expérience d’une classe continuent de m’impressionner et de me captiver.

Mon histoire a commencé comme bien des histoires de bénévoles…un ami avait besoin d’aide et j’étais disponible. Dans ce cas particulier, il s’agissait d’animer un atelier d’une journée dans une classe de 8e année. À l’époque, je trouvais que c’était une façon pas trop exigeante de rendre à la collectivité ce qu’elle m’avait donné – quelques heures avec des enfants qui seraient heureux de sortir un peu de leur routine scolaire. Si le programme était une distraction pour les enfants, pour moi, il prit une tout autre signification.

Après l’atelier, alors que je parlais avec des élèves, j’ai commencé à mesurer l’incidence de ce programme sur les jeunes, de même que l’effet que nous, bénévoles, pouvions avoir sur eux. Je me souviens d’une fille en particulier. Elle était assise au premier rang, elle portait un survêtement en velours rose vif. Son objectif – comme elle l’a déclaré à la classe – était d’abandonner l’école à 16 ans et d’aller travailler dans le salon de coiffure de sa cousine.

Quand l’atelier du programme Économie pour le succès fut terminé, elle est venue nous voir. Elle a dit que notre présentation avait changé son point de vue sur certaines choses. Elle s’est dit qu’après tout, elle essaierait d’aller jusqu’au bout de son secondaire et que finalement, laisser tomber l’école n’était peut-être pas une si bonne idée.

Je ne sais pas si elle a terminé ses études secondaires, mais j’aime l’idée que nous l’ayons incité à y songer sérieusement. Et je sais que le programme de JA l’a amenée à réévaluer sa position.

JA Ottawa, JA, ONFE, Ottawa Network for Education, Réseau d’Ottawa pour l’éducation, Russell Fisher, JA Company, JA Awards, Company Awards, charity, Ottawa

J’ai toujours hâte de participer aux programmes du ROPE. J’espère que les conversations, les discussions et les présentations inciteront les enfants à s’arrêter, à réfléchir et à envisager les choses sous un nouvel angle. Certains diront que c’est improbable et même utopique. Mais j’ai pu constater l’incidence de ces programmes. Et je sais à quel point ils peuvent changer les choses.

En vingt ans, le programme de JA a évolué et pris de l’ampleur. Des ateliers sont offerts dans de nombreuses écoles, à plusieurs niveaux. Il y a aussi les programmes destinés aux élèves du secondaire et qui sont axés sur l’entrepreneuriat.

Le secteur privé participe de plus en plus à ces programmes. Lors du dernier atelier, la CIBC et JA ont collaboré et nous avons monté une équipe 27 bénévoles qui sont allés animer des ateliers dans des écoles à Ottawa. C’est ce genre d’appui et d’engagement soutenu qui fait en sorte que je suis fier d’être devant un groupe et de leur dire que je travaille pour une organisation comme la CIBC.

J’incite tout un chacun à faire un geste et à s’engager dans la collectivité. Les programmes sont amusants et les récompenses, gratifiantes.

Russell Fisher, CFPMD, FCSIMD, CIMMD, RRC

Planificateur financier principal | Service impérial CIBC

 

Rien de plus simple – et de plus enrichissant – que de s’engager dans des programmes de JA Ottawa. onfe-rope.ca/our-work/ja-ottawa/

Laissez un commentaire





Scroll To Top