Nouvelles et articles

La Communauté du ROPE : Pleins feux sur Candace Enman, présidente de WelchGroup Consulting, qui verse un don mensuel au ROPE

| |

En ce mois de juin, nous invitons d’autres personnes à se joindre à la Communauté des donateurs mensuels du ROPE, et nous prenons le temps de remercier nos donateurs mensuels de longue date pour leur engagement envers les enfants et les jeunes d’Ottawa.

Dans le cadre de cette initiative, j’ai eu l’immense plaisir d’avoir un entretien avec Candace Enman, présidente de WelchGroup Consulting, au sujet des raisons qui la poussent à appuyer le ROPE sur une base mensuelle.

candace enman, welchgroup consulting, ONFE

 

Comment avez-vous entendu parler du Réseau d’Ottawa pour l’éducation?

Ma société a offert une expertise financière au ROPE lorsqu’il s’est séparé du Centre de recherche et d’innovation d’Ottawa pour devenir un organisme sans but lucratif autonome. C’est ainsi que j’ai eu l’occasion de connaître la mission du ROPE et j’ai été particulièrement touchée par le fait qu’elle vise les enfants. À l’époque, quand je me suis engagée, j’avais deux jeunes garçons et l’un d’entre eux s’apprêtait à entrer à l’école. Je savais que le ROPE avait pour mandat d’aider les élèves du primaire et du secondaire, et le Programme des petits déjeuners dans les écoles me tenait particulièrement à cœur. Pour moi, il était inconcevable que des enfants arrivent à l’école sans avoir déjeuné, car je ne pouvais pas imaginer mes enfants dans cette situation. J’ai donc fait partie du comité de parrainage du ROPE à titre de bénévole pour contribuer à cette cause importante.

 

Pouvez-vous me dire pourquoi vous avez décidé de donner aux programmes de base du ROPE alors que vous étiez particulièrement touchée par la mission du Programme des petits déjeuners dans les écoles?

J’ai travaillé avec plusieurs organismes sans but lucratif et, à titre de professionnelle en finances, j’étais attentive à leur fonctionnement. J’ai donc décidé de donner aux programmes de base du ROPE plutôt qu’à un programme en particulier. Il est vrai que le Programme des petits déjeuners dans les écoles me touche particulièrement, mais je sais qu’il faut compter sur toute une organisation pour créer et exécuter des programmes efficaces. Si les entreprises privées devaient limiter leurs dépenses comme le font les organismes sans but lucratif, je crois qu’elles échoueraient!

 

Pouvez-vous nous expliquer en quoi votre expertise financière a influé sur votre décision de verser des dons aux programmes de base?

À titre de donatrice, je veux que tout l’argent que je verse appuie la cause qui me tient à cœur. Mais s’il n’y a aucun fonds pour appuyer le personnel et l’organisation, alors comment mettre le moteur en marche? Quand je confie mes fonds à un organisme, je sais qu’il va dépenser mes fonds de la meilleure façon qui soit – et je n’ai aucun doute que c’est exactement ce que fait le ROPE. Les responsables travaillent ensemble, avec le conseil d’administration, pour décider de la meilleure manière de soutenir le travail de l’organisme, et je respecte suffisamment leur leadership pour les laisser prendre ces décisions.

 

Que diriez-vous à quelqu’un qui découvre le ROPE?

Même les personnes qui connaissent le ROPE ou l’un de ses programmes ne savent pas à quel point nous devons bien d’autres programmes formidables au ROPE. Certains programmes ont plus de visibilité, mais ils sont tous extrêmement importants. Il y a quelques années, j’ai eu l’occasion d’être bénévole dans le cadre du programme Entreprise Étudiante de JA. J’ai alors aidé des élèves du secondaire à créer leur entreprise et à commercialiser leurs produits – c’est une chance extraordinaire pour des jeunes. Cette année, mon fils aîné a participé au programme JA Ottawa, offert dans sa classe. Ce programme est administré par le ROPE. Peu après, l’un de ses camarades de classe est venu chez nous et nous a annoncé qu’il serait entrepreneur plus tard. Mon fils et lui se sont alors lancés dans un débat animé sur l’entrepreneuriat. C’est formidable! Très souvent, les parents ne savent même pas que ce programme existe. En versant des dons au ROPE, on favorise la croissance de programmes comme JA, et nous aidons nos écoles à améliorer la culture technologique et financière de nos enfants.

Maintenant encore, j’ai l’impression de découvrir ce que le ROPE réalise dans la collectivité, qu’il s’agisse des technologies d’aide à l’apprentissage, des programmes de lecture et de l’aide aux jeunes toxicomanes. Il est donc évident que, grâce à ses nombreux programmes, le ROPE est un catalyseur de changement, car il travaille avec les 4 conseils scolaires et avec des partenaires communautaires aidant nos jeunes.

Pour moi, il est important qu’aucun enfant ne soit oublié – qu’il s’agisse de technologie, de soutien à l’apprentissage ou de nutrition. Je verse un don mensuel au Réseau d’Ottawa pour l’éducation afin de veiller à ce que cela ne se produise pas ici, à Ottawa.

 

Joignez la Communauté des donateurs mensuels du ROPE ici!

 

WelchGroup Consulting est une firme de conseil en matière de finances et d’affaires, qui se spécialise, entre autres, dans la vente et l’achat d’entreprises, le rachat d’entreprises par les cadres, et la succession familiale.

De plus, cette firme contribue à augmenter la valeur des entreprises et offre des services de direction et de contrôle des finances proposant un accompagnement haut de gamme des opérations quotidiennes. Candace Enman est présidente de WelchGroup Consulting. Elle est depuis longtemps une championne du ROPE et siège actuellement au comité d’organisation de la Soirée Spark.

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.