Nouvelles et articles

Pleins feux sur les volontaires de l’éducation du ROPE: Christine LeBlanc

| |
Christine LeBlanc et ses collègues.

L’ROPE célèbre la semaine nationale du bénévolat en mettant en lumière certains des bénévoles extraordinaires qui font un travail remarquable dans notre communauté.

1. Parlez-nous un peu de vous.

Je suis née à Toronto, j’ai fait mes études secondaires à Timmins, je suis venue à Ottawa pour mes études universitaires, mais j’ai oublié de repartir. Récemment, j’ai commencé un nouveau poste de conseillère en communications (spécialiste des médias sociaux) au Centre canadien sur les dépendances et l’usage de substances, et j’ai aussi travaillé à mon compte pendant plusieurs années comme rédactrice et réviseuse. Pour ce qui est des loisirs, j’aime généralement assister à des concerts, voir des films, voyager, mais pendant la pandémie, je me suis contentée de lire et de marcher.

2 . Qu’est-ce qui vous a décidé à faire du bénévolat au ROPE?  

Je parlais avec des amis du fait que les soirées dansantes me manquaient, et quelqu’un a suggéré en plaisantant d’en organiser une. J’ai tout de suite pensé au Programme des petits déjeuners dans les écoles – après toutes ces années de soirées dansantes dans les cafétérias des écoles, c’était l’occasion parfaite. J’ai créé le « Club de danse rétro des petits déjeuners » et engagé un DJ pour jouer de la musique des années 1970, 1980 et du début des années 1990. Les gens se sont déguisés et ont participé activement. En trois ans, nous avons récolté près de 11 000 dollars et contribué à nourrir beaucoup d’enfants. Après cela, j’ai voulu continuer à faire du bénévolat, et l’excellent personnel du ROPE m’a gentiment proposé de faire partie du comité d’organisation de la soirée Spark.  

3. Si vous aviez une machine à remonter le temps, en quelle année iriez-vous et pourquoi?

Je reviendrais en arrière et discuterais avec divers chefs religieux de l’importance de leurs messages. Ils devraient tous être beaucoup plus clairs sur la façon dont nous devons être gentils les uns envers les autres. J’espèrerais éviter ainsi de nombreux problèmes.

4. Supposons que pendant 24 heures, vous pouvez vous approprier le mérite de n’importe quelle œuvre d’art – chanson, film, livre, etc. – laquelle choisiriez-vous?

Les livres de Harry Potter. Ils font partie des livres les plus vendus de tous les temps, alors les droits d’auteur, même pour une seule journée, ce serait quelque chose!  

5. Quelle est votre perle rare préférée à Ottawa?

Les escaliers derrière la colline du Parlement, les 286 marches.  

6. Quelle a été la plus grande leçon de l’année qui vient de passer et qu’est-ce que cela vous a appris sur vous-même?

Des choses étonnantes peuvent se produire lorsque des personnes se rassemblent autour d’un objectif commun. Les vaccins en sont un exemple, tout comme le Programme de petits déjeuners dans les écoles – la façon dont ils ont réagi pendant la pandémie pour s’assurer que les enfants qui restaient à la maison pendant le confinement avaient de quoi manger est tout à fait remarquable. Sur une note personnelle, j’ai réalisé à quel point j’appréciais le fait de ralentir mon rythme. C’était le congé sabbatique dont je ne savais pas que j’avais besoin !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.