Nouvelles et articles

Pleins feux sur les volontaires de l’éducation du ROPE : Lisabelle Boudreau

| |
Lisabelle Boudreau

Alors que la semaine nationale du bénévolat touche à sa fin, l’ROPE continue de rendre hommage à certains des bénévoles extraordinaires qui s’efforcent d’avoir un impact positif sur nos communautés en donnant du carburant aux enfants et en stimulant l’apprentissage.

1. Parlez-nous un peu de vous…

J’ai grandi au Nouveau-Brunswick, mais à 25 ans, j’ai décidé de quitter la Côte Est pour la Côte Ouest. J’étais prête à vivre une aventure amusante. J’aime toutes sortes d’activités de plein air, car elles constituent un excellent moyen de rester actif tout en appréciant la nature. Par exemple, j’aime le camping, la randonnée, la planche à neige et le kayak! J’ai décidé de déménager à Ottawa il y a deux ans, car je voulais me rapprocher de ma famille. Je vis en ce moment à Rockland, en Ontario, avec mon fiancé et mon chien, Jack.

2.     Qu’est-ce qui vous a décidé à faire du bénévolat pour le programme JA du ROPE?

Je voulais donner de mon temps à ce programme, car il est une grande source d’inspiration pour les jeunes. Je cherche toujours des moyens de contribuer à la vie communautaire et je crois aux vertus du programme JA du ROPE, car il contribue à guider et à encourager les entrepreneurs et les leaders de demain.

3.    Quelle est votre philosophie de vie?

Il n’y a pas d’échecs, seulement des résultats dont on peut tirer des leçons. Quoi qu’il arrive, il faut continuer à avancer. Peu importe les résultats moins que souhaitables que vous obtenez, vous continuez à avancer vers votre objectif et à faire le nécessaire pour vous en rapprocher.

4.     Si vous aviez une machine à remonter le temps, en quelle année iriez-vous et pourquoi?

Je retournerais à l’époque de mon adolescence (2004). Je ne voudrais pas vraiment faire quoi que ce soit qui puisse modifier mon avenir, à part dire à mon ancien moi ce que l’avenir me réserve, que ce n’est pas aussi effrayant que je l’ai cru!

5.     Supposons que pendant 24 heures, vous pouvez vous approprier le mérite de n’importe quelle œuvre d’art – chanson, film, livre, etc. – laquelle choisiriez-vous?

N’importe quel livre de Brené Brown. Elle est professeure de recherche et a passé les 20 dernières années à étudier le courage, la vulnérabilité, la honte et l’empathie.

6.      Quelle est la perle rare que vous préférez à Ottawa?

Le sentier du mont Manitou à Calabogie. Nous faisons souvent des randonnées avec notre chien et il apprécie toujours les vues au sommet de la montagne.

7.     Quelle a été la plus grande leçon de l’année qui vient de passer et qu’est-ce que cela vous a appris sur vous-même?

Dans la vie, ce n’est pas la destination qui compte, c’est le voyage. Parfois, je suis prise par mes grands rêves et mes objectifs, et j’ai tendance à oublier de profiter de ce voyage qu’on appelle la vie. Je prends maintenant le temps d’être plus attentive et d’apprécier les petites choses. Il faut toujours se rappeler que vivre, c’est habiter le moment présent.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.