Nouvelles et articles

Prêt pour la nouvelle année : Retour sur 2019-2020

| | |

Closeup of hands holding seeds for planting in Classroom Gardens

 

Nous venons de passer une année en montagnes russes, pleine de rebondissements. Lorsque la propagation de la COVID-19 s’est transformée en pandémie, en mars 2020, le monde entier a dû agir et s’adapter, et vite. Malgré une nouvelle réalité faite de distanciation sociale, de travail et d’apprentissage à domicile, et de couvre-visages dans les lieux publics, le ROPE a relevé ces défis de front afin de poursuivre sa mission, qui consiste à donner à chaque élève du primaire et du secondaire toutes les chances et les ressources dont il a besoin pour exceller. Avec l’aide de notre personnel, de nos bénévoles, donateurs et de toute la collectivité, nous avons pu accomplir des choses remarquables et continuer à faire des choses qui comptent.

Tandis que le gouvernement annonçait la fermeture des écoles, il est devenu évident que la pandémie nous compliquait la tâche. Comment allions-nous continuer à travailler avec les élèves aux quatre coins de la ville si nous n’avions plus accès aux écoles? Est-ce que les bénévoles seraient encore prêts à travailler avec nous en mode virtuel? Comment allions-nous faire pour offrir efficacement et en toute sécurité des programmes comme celui des petits déjeuners dans les écoles? Nous étions inquiets, mais résolus à faire ce qu’il fallait pour poursuivre notre travail.

Bénévoles dans l’éducation du ROPE est un programme qui recrute, sélectionne et forme des bénévoles qui se rendent en classe pour aider des élèves. Avant la fermeture des écoles, ce programme comptait 1 259 bénévoles placés dans 149 écoles. Au cours des trois dernières années, le maintien en poste des bénévoles a enregistré une hausse de 24 %, et 685 bénévoles ont reçu une formation spécialisée en personne et en ligne. Cela s’est avéré utile lorsque, en septembre 2020, Bénévoles dans l’éducation a été offert en mode virtuel dans les salles de classe. Pendant l’année scolaire 2019-2020, LectureOttawa terminait sa 17e année d’existence. Ce programme d’alphabétisation permet aux élèves d’avoir des séances de lecture particulière avec un bénévole. En 2019-2020, 58 bénévoles faisaient la lecture à des élèves dans 34 écoles.

Le Programme des petits déjeuners dans les écoles a vite trouvé des solutions pour continuer d’aider les élèves qui apprenaient à domicile. En date du 31 mars, nous avons mis en place un système de trousses de remplacement des petits déjeuners. Ces trousses étaient livrées à des élèves aux quatre coins de la ville. En août 2020, nous avions livré 710 436 repas. Dans le cadre du programme Jardiner en classe, qui permet aux élèves de cultiver des plantes comestibles et d’apprendre par la pratique les principes d’une saine alimentation, on nous a signalé qu’une à cinq récoltes pouvaient encore être faites de manière sûre par 59 % des participants. En vertu du Programme de lutte contre la toxicomanie, le ROPE a également pu continuer à collaborer avec 22 partenaires d’Ottawa pour maintenir des services d’aide et d’éducation auprès de jeunes de la 7e à la 12e année.

 

JA Ottawa a pu maintenir ses activités auprès de 3 060 jeunes dans le cadre des programmes Économie pour le succès et Finances personnelles et à créer 11 entreprises étudiantes, avec 222 élèves. Lorsque les écoles ont fermé, JA Canada a mis en place un campus numérique. Il s’agit d’un portail virtuel contenant des modules d’autoapprentissage pour les élèves, ainsi que des outils d’aide à l’enseignement pouvant servir aux parents et aux enseignants. JA Ottawa offre maintenant des ateliers en classe, animés virtuellement par des mentors et des bénévoles.

 

Nous remercions la collectivité de nous avoir aidés financièrement au courant de l’année. En 2019-2020, le ROPE a pu investir plus de 4 millions de dollars dans ses programmes, offerts partout en ville. Même en cette période d’incertitude, notre collectivité s’est mobilisée pour soutenir les enfants et les jeunes d’Ottawa : nous avons enregistré une hausse de 45 % des dons communautaires. Ainsi, il a été possible de trouver des solutions de remplacement pour des programmes comme celui des petits déjeuners dans les écoles.

L’année qui vient de passer nous a montré à quel point notre collectivité est forte, altruiste et résolue à aider les enfants à apprendre! Quand on pense que 81 % des écoles d’Ottawa offrent un ou plusieurs programmes du ROPE, nous avons confiance en l’avenir et nous sommes prêts à relever les défis de cette nouvelle année et à continuer de miser sur les ressources communautaires pour aider les élèves de la maternelle à la 12e année à réussir leurs études.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.