Santé et bien-être

Trousses de remplacement des petits déjeuners du ROPE

 

 

Le 16 mars, toutes les écoles de l’Ontario ont fermé leurs portes. Le lendemain, l’équipe du ROPE s’organisait pour travailler à distance. 

 

Notre premier souci a été les enfants inscrits au Programme des petits déjeuners et des collations dans les écoles. Ce programme permet normalement à 13 500 enfants et jeunes de recevoir chaque jour de classe un repas à l’école, ce qui représente 2,5 millions de repas par année scolaire dans les 4 conseils scolaires publics d’Ottawa. 

 

Nous avons donc commencé à travailler sans relâche pour trouver un modèle qui nous permettrait de continuer à offrir des repas aux élèves, malgré la fermeture des écoles.  

 

La devise officieuse du Programme des petits déjeuners dans les écoles est la suivante : « il faut tout un village pour nourrir un enfant ». Avec l’aide de notre « village », nous avons pu créer des trousses de remplacement des petits déjeuners, qui sont distribuées à des élèves du primaire et du secondaire, partout à Ottawa. Les premières trousses contenaient 18 repas scolaires, et coûtaient 22 $ chacune. 

 

 

La solidarité au service de l’efficacité 

 

Jack Larabie Distribution Inc. fait partie de ces héros communautaires qui ont contribué à la concrétisation de notre nouveau modèle opérationnel.  

 

« Depuis deux ans nous avons la joie de voir le visage des élèves s’éclairer d’un sourire quand nous leur livrons des aliments sains. Nous continuerons à jouer notre rôle pour livrer de la nourriture aux enfants en cette période difficile », a déclaré Jack Larabie. Sans son soutien, il aurait été impossible de livrer les trousses de remplacement des petits déjeuners du ROPE partout en ville. 

 

 

 

Les services d’alimentation saine pour les élèves (OSNS) sont également un partenaire logistique de premier plan. OSNS s’est adapté très rapidement à la situation pour nous aider à mettre en oeuvre cette nouvelle initiative. 

 

« L’équipe d’Ottawa a fait un travail incroyable! Elle a créé rapidement un vaste réseau de personnes prêtes à répondre aux besoins des enfants les plus menacés par l’insécurité alimentaire en cette période difficile, a raconté Andrew Reimer, président des OSNS. Cette initiative est inspirante. Elle témoigne de la passion et du dévouement qui animent les partenaires de l’industrie alimentaire, même en cette période pourtant difficile pour ces entreprises. » 

 

 

Impact 

 

Grâce à tous ces partenaires, au réseau de banques alimentaires et à l’Ottawa Coalition of Community Houses, les premières livraisons ont eu lieu le 31 mars dernier. À la fin de cette semaine-là, nous avions livré 784 boîtes.  

 

Juste avant la fin de semaine pascale, 1 568 boîtes – contenant en tout 28 224 repas scolaires – avaient été livrées dans la collectivité et chaque enfant se trouvant dans un refuge d’urgence à Ottawa avait reçu une boîte de repas.  

 

À partir de ce vendredi 15 mai, 9 335 boîtes seront livrées, contenant 192 708 repas. 

 

Grâce à vous et à l’aide de 46 organismes communautaires, nous avons pu nous rendre dans tous les coins d’Ottawa.  

 

Mais il reste beaucoup à faire. Les écoles sont encore fermées et des enfants et des jeunes ont encore faim.  

 

 

Apprendre et s’adapter 

Nous continuons à apprendre pendant cette pandémie et à chercher des moyens de veiller à la sécurité alimentaire des élèves. Nous passons maintenant à la prochaine étape de notre plan, à savoir préparer des boîtes contenant non pas 18 repas, mais 24. Cela signifie que chaque enfant recevra l’équivalent d’un mois de petits déjeuners scolaires. Le cycle des livraisons sera plus long et nous pourrons ainsi rationaliser nos déplacements et élargir notre rayon d’action pour livrer des trousses à un plus grand nombre d’élèves partout sur le territoire municipal. 

 

Nous avons aussi commencé à travailler directement avec les centres de services aux communautés culturelles afin de livrer des trousses de petits déjeuners au plus grand nombre possible de communautés. Des trousses continueront aussi d’être livrées à chaque enfant se trouvant dans un refuge d’urgence à Ottawa. 

 

Nous ne savons toujours pas combien de temps les écoles resteront fermées et la question de la sécurité alimentaire suscite de nouvelles inquiétudes en cette période de pandémie. Au ROPE, nous travaillons d’arrache-pied pour adapter nos plans d’urgence à l’évolution de la situation et continuer d’aider les enfants à apprendre. 

 

school breakfast program, ottawa, ottawa network for education, onfe

 

 

Merci à notre village 

 

Nous remercions nos partenaires et donateurs, qui continuent à se mobiliser pour aider les élèves du primaire et du secondaire en cette période difficile. Les 4 conseils scolaires d’Ottawa  l’Ottawa-Carleton District School Boardl’Ottawa Catholic School Board, le Conseil des écoles catholiques du Centre-Est, et le Conseil des écoles publiques de l’Est de l’Ontario  contribuent à façonner cette initiative de remplacement des petits déjeuners et à offrir leurs conseils. Le Club des petits déjeuners du Canada a augmenté le montant de son financement pour nous aider à répondre aux nouveaux besoins. La Grocery Foundation a fourni des fonds supplémentaires, des cartes d’épicerie et des bons d’alimentation. L’Education Foundation a fait un don important, en reconnaissance de notre travail dans les écoles de l’OCDSB. La Happy Roots Foundation a fait des dons à cette cause, tout comme la Taggart Parkes Foundation. IKEA Ottawa a fourni 600 sacs spéciaux de vaisselle et de couverts pour les jeunes les plus vulnérables de son quartier. Ces fournitures feront partie des trousses de remplacement des petits déjeuners.  

 

Et nous avons été époustouflés par la réaction de la population d’Ottawa  y compris de nombreux enseignants et membres du personnel scolaire qui ont pu constater à quel point le Programme des petits déjeuners dans les écoles était important. Des dons généreux nous sont parvenus de personnes avec lesquelles nous n’avions jamais été en contact auparavant, qui croient tout simplement, comme nous, qu’aucun enfant ne peut apprendre et grandir l’estomac vide. Du fond du cœur, merci. 

 

Nous continuerons à vous tenir au courant, vous, notre village, de la livraison des trousses de remplacement des petits déjeuners et de nos efforts pour nous adapter à l’évolution de la situation. 

 

Pour en savoir plus sur les trousses de remplacement des petits déjeuners du ROPE ou pour faire un don, visitez : bit.ly/ROPEnourritlesenfants

 

 

Publié dans

Laissez un commentaire